Économie circulaire & traitement des déchets

Tous les articles

Financer les acteurs de l'économie circulaire et du traitement des déchets

80% des 2 milliards de tonnes de déchets que nous produisons en un an ne sont pas recyclés et pollueront notre planète pendant des siècles. Il est urgent de les réduire.

Le 29 juillet 2021, l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en un an. C’est ce qu’on appelle le “jour du dépassement”. À partir de ce jour, l’humanité vit à crédit vis-à-vis des ressources naturelles annuelles.

Cette date qui ne fait qu’avancer (excepté en 2020 avec la pandémie) est le symbole le plus éloquent de l’impossible durabilité de l’économie linéaire qui est la nôtre.

Economie linéaire
Economie linéaire

Comme présentée sur ce schéma, l’économie linéaire a un début et une fin. Elle débute par l’extraction de ressources naturelles (minéraux, pétrole, bois, fruits, sable…) et termine par le statut de déchet. Des déchets sont produits à chacune des étapes et on peut agir sur chacune d’entre elles. A l’échelle de 7,8 milliards d’individus qui consomment toujours plus en s’enrichissant, ça fait des tas de déchets. Enfin plutôt, des montagnes de déchets !

Hiérarchie du traitement des déchets
Hiérarchie du traitement des déchets

Pour faire face à cette accumulation de déchets, l’économie circulaire propose un modèle plus vertueux qui encourage la réduction de déchets grâce à la prévention et au réemploi et qui fait des déchets des matières premières de valeur qui sont réintégrées dans le système par le recyclage ou la valorisation énergétique. Cette dernière consiste en l'incinération de déchets qui n'ont pas pu être recyclés pour produire de l'énergie et en particulier de l'électricité. Les déchets issus de matière organique sont très pratiques pour la production de biogaz par exemple.

Qui produit quel type de déchets ménagers dans le monde ?

À l’échelle du globe, nous produisons 822 000 piscines olympiques de déchets ménagers chaque année. Ça promet de sacrées pool parties. À l’échelle individuelle, c’est l’équivalent de 0,74 kg de déchets produits par personne et par jour.

Selon le cabinet Verisk Maplecroft, ce sont les Américains et Américaines qui en produisent le plus par personne. 773 kg par individu et par an, soit l’équivalent du poids d’un ours polaire.

Et par pays, c’est sans surprise la Chine et l’Inde qui produisent respectivement 15 et 12% des déchets mondiaux (contre 11% pour les USA). Logique au vu du nombre des populations.

44% de ces déchets sont d'origines alimentaires. Viennent ensuite les déchets de papier (17%), de plastique (12%), de verre (5%) et de métal (4%).

Zoom sur les déchets des Français et Françaises

326 millions de tonnes de déchets ont été produits en France en 2017. Autant de déchets qu’il faut recycler, traiter, enfouir.

On produit 4,9 T/personne/an de déchets en France. Dans l’esprit du consommateur on pense souvent aux déchets ménagers mais en fait il n’y a pas que ceux-là : il faut aussi prendre en compte les déchets des entreprises et du secteur de la construction.

Centre de tri à Limoges
Centre de tri à Limoges

Et cette gestion des déchets a un coût de 93€ par personne en moyenne en France qui est supporté à plus de 90% par les collectivités locales. Cela intègre la collecte, les transports, le stockage et le traitement.

> Les ordures ménagères

  • Composition : les déchets biodégradables, les papiers/cartons, le verre, les plastiques, les textiles, les métaux.

  • En chiffres : la production individuelle de déchets stagne depuis plus de 15 ans entre 410 et 460 kg par individu et par an.

  • Comment les réduire/solutions : proscrire les produits jetables, limiter les emballages, opter pour des produits réutilisables.

> Les déchets des entreprises

  • Composition : le bois, les métaux, les déchets biodégradables, les papiers/cartons, les plastiques, les bouteilles et canettes.

  • En chiffres : 63 millions de tonnes de déchets soit -15% en 10 ans.

  • Comment les réduire/solutions : proscrire les produits jetables, limiter les emballages, opter pour des produits réutilisables.

> Les déchets dans la construction

  • Composition : des gravats, du béton, des tuiles, du plâtre, du bois, des plastiques. Plus de la moitié des déchets est issue de la démolition, une bonne partie vient des rénovations et enfin des constructions neuves.

  • En chiffres : 224 millions de tonnes de déchets soit -5% en 10 ans.

  • Comment les réduire/solutions : choisir des matériaux recyclés ou biosourcés, systématiser le tri sur les chantiers, éco-concevoir et penser aux externalités négatives des produits, privilégier l’usage temporaire d’un produit à la propriété de ce produit.

Ce modèle de consommation infinie de ressources dans un monde fini n’est pas soutenable. Il y a urgence de réduire nos déchets et nous avons des pistes de solutions !

Le recyclage est l’une de ces solutions, encore faut-il avoir trié nos déchets avant.

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Est-ce que le tri sélectif est réel et utile ? 

Tri sélectif & recyclage : démêler le vrai du faux

> VRAI : mieux vaut mal trier que ne pas trier du tout.

Car les erreurs de tri sont détectées dans les centres et corrigées.

> VRAI : les déchets recyclables déposés avec les ordures ménagères ne seront pas recyclés.

C’est pour cela qu’il vaut mieux trier avec des erreurs.

> VRAI : les mouchoirs, essuie-tout...ne se recyclent pas.

Ils sont potentiellement contaminés donc les agents de tri ont pour consigne de ne pas les toucher.

> FAUX : un emballage doit être lavé avant d’être jeté.

Plus besoin de laver votre pot de yaourt en verre ou votre carton à pizza, ça sera fait en centre !

> FAUX : tout ce qui est en verre va dans la poubelle à verre.

Les verres cassés, les miroirs et les ampoules ne vont pas avec les bouteilles en verre.

D’après CITEO, en 2020, 68% des déchets de la France ont été recyclés. Soit 3,7 tonnes d'emballages ménagers recyclés.

Et un Français ou une Française trie en moyenne 51,5 kg de déchets par an dont une majorité d'emballages en verre. Près de 9 Français·e·s sur 10 trient leurs emballages.

Qu’en est-il du recyclage ?

Il est important de commencer par rappeler que les matériaux ne sont pas tous aussi facilement recyclables et de manière infinie.

Taux de recyclage des matériaux
Taux de recyclage des matériaux

D’après CITEO, c’est l’acier qui est le matériau le plus facile à recycler devant le verre. Et le matériau le plus difficile à recycler est le plastique hors bouteilles et flacons. Nos emballages en plastique de produits alimentaires, sacs et autres, sont donc ce qui engendre le plus de pollution dans notre environnement. Heureusement que la loi évolue en faveur de l'abolition des plastiques à usage unique !

Et à qui profite nos déchets triés?

Nos déchets
Nos déchets

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, les secteurs les plus bénéficiaires de nos déchets sont :

  1. La papeterie 

  2. La sidérurgie (l’acier, le fer, la fonte)

  3. L’industrie du verre

  4. La plasturgie (les plastiques)

Eh oui, grâce au recyclage, des industries peuvent s’approvisionner en grandes quantités avec des matériaux qui ont déjà connu une première vie. C’est le principe de l’économie circulaire : rendre la vie d’une ressource plus longue pour bénéficier à plus de monde et soulager un peu la planète.

L’économie circulaire : la voie à suivre

L’économie circulaire vise à changer de modèle par rapport à l’économie linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, tout en augmentant l’efficacité à tous les stades de vie des produits : conception, production, consommation, fin de vie.

En résumé, c’est penser l’économie sur le long terme et pour qu’elle exerce moins de pression sur les ressources que nous offre la Terre.

Ce modèle est vertueux sur différents points :

  • il respecte la nature et ses limites car il optimise l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un produit ou d’un service ;

  • il permet de réduire la production de déchets grâce à la réutilisation, la consigne, l’économie de partage, la location, la réparation et la revalorisation de matériaux ;

  • il est source d’opportunités car il nous pousse à repenser chaque produit ou service en fonction de son empreinte environnementale.

Schéma de l'économie circulaire
Schéma de l'économie circulaire

L’économie circulaire signifie moins d’extraction de matières premières, des nouvelles pratiques des producteurs et des nouveaux comportements des consommateurs et consommatrices et in fine moins de déchets et plus de valorisation.

1/ Mieux penser nos produits :

> Eco-conception : cette approche désigne le fait de réfléchir et concevoir un produit ou service en prenant en compte les ressources naturelles, les effets sur l’environnement et les enjeux du développement durable. Par exemple, un vêtement produit avec des matières biologiques.

> Économie de la fonctionnalité : en résumé, c’est vendre l’usage d’un produit plutôt que vendre le produit en lui-même. Par exemple, un service d’abonnement à des vélos en libre service plutôt que la vente d’un vélo.

2/ Consommer de manière plus réfléchie

> Vrac : le vrac est une manière de vendre un produit sans emballage à usage unique. Cela permet notamment de réduire l’utilisation de plastiques.

> Seconde main/réemploi : il y a tout un tas de produits qui peuvent être utiles à d’autres personnes. À commencer par les habits. En France, on estime que chaque Français ou Française possède l’équivalent de 114€ de vêtements qu’il ou elle n’a jamais portés. Et 442 millions d’euros de vêtements sont jetés chaque année. Une bonne partie pourrait être réutilisée par d’autres.

> Reconditionnement : les techniques pour remettre à niveau des produits et en particulier les appareils électroménagers et électroniques sont aujourd’hui rodées pour beaucoup de produits. Acheter neuf c’est old fashioned. La nouvelle norme doit être le reconditionné. 

> Upcycling : il s’agit de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d'utilité supérieure.

3/ Moins consommer

> Réparer/allonger la durée de vie : l’ADEME estime qu’un appareil sur deux rapporté au SAV n’est pas en panne : aucune pièce de rechange n’est nécessaire pour le remettre en état de fonctionnement. D’où l'importance de bien entretenir ses appareils. Dans 60 % des pannes réelles, le consommateur ou la consommatrice n’essaie pas de faire réparer son produit. Nous avons de sérieux progrès à faire et le nouvel indice de réparabilité des produits devrait nous aider.

En bref, l’économie circulaire, c’est un modèle à suivre pour réduire nos déchets, exercer moins de pression sur les ressources environnementales et créer des cercles vertueux. Il y a de nombreux axes de travail qu’il est nécessaire de développer, financer et accélérer. 

Chez Green-Got, nous finançons des entreprises et projets qui s’inscrivent dans cette dynamique.

On a besoin de toutes les forces
On a besoin de toutes les forces

L'essentiel

Combien de tonnes de déchets produisent les Français et Françaises ?

Les Françaises et les Français produisent chaque année 4,9 tonnes de déchets par personne, ce qui inclue les déchets ménagers mais également les déchets produits en entreprise.

Doit-on laver ses emballages recyclables avant de les jeter dans la poubelle de tri ?

Non il n'y a pas besoin de laver ses emballages recyclables avant de les jeter dans la poubelle de tri car ils seront lavés au centre de tri.

Quel pourcentage des déchets sont recyclés en France ?

En moyenne en France, 65% de nos déchets sont recyclés.

Qu'est-ce que l'upcycling ?

Il s’agit de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d'utilité supérieure.