Les néobanques, une véritable alternative pour mon argent ?

Les néobanques, le retour ! Nous vous avons présenté dans un précédent article les différences entre une néobanque, une banque en ligne et une banque traditionnelle. Dernières arrivées dans le monde bancaire, les néobanques se distinguent notamment par leur offre 100% digitale à un prix attractif. Si, en théorie, les néobanques qui se présentent comme telles sont censées avoir les mêmes capacités que les banques classiques (et les mêmes contraintes), dans la réalité, ce n’est pas toujours le cas, puisque le terme est utilisé de façon générique pour décrire différents types d’acteurs financiers. En effet, si le terme néobanque est utilisé de façon générique pour décrire des fintechs, il est réglementé par l'ACPR : seuls les établissements de crédit peuvent officiellement se présenter comme des néobanques (et spoiler, cette règle n'est pas toujours respectée).

Face à ce constat, qu’en est-il de la sécurité ? Peut-on avoir confiance dans ces nouveaux acteurs que sont les néobanques ? Que comprend exactement leur offre et quels avantages proposent-elles ? Retrouvez toutes les réponses à ces questions juste ici 👇

Les néobanques sont-elles une alternative sûre ?

Mon argent est-il en sécurité ?

Oui, dans une néobanque, votre argent est en totale sécurité, exactement comme dans une banque traditionnelle, pas d’inquiétude à avoir !

Comme évoqué dans notre article sur les différences entre les néobanques et les banques classiques, contrairement aux banques traditionnelles (comme la Caisse d’Épargne ou le Crédit Mutuel), les néobanques ne sont pas toujours des établissements de crédit. Elles sont en revanche reconnues par l’ACPR (ou ses homologues européens) en tant que prestataires de services de paiement ou d’Établissement de monnaie électronique. Ce qui signifie que pour conserver vos dépôts et vos comptes courants, les exigences de sécurité sont exactement les mêmes que pour les autres banques. Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun risque, mais celui-ci est du même ordre que lorsque vous placez votre argent dans une banque traditionnelle.

Et c’est la même chose pour vos données, les niveaux de contrôle et de sûreté sont exactement les mêmes !

Une néobanque peut-elle faire faillite ?

Comme toutes les entreprises, et donc les banques, une néo banque peut faire faillite. Il ne faut cependant pas avoir peur pour votre argent et vos économies, car les néo banques sont couvertes par le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (dites FGDR) qui protège vos dépôts jusqu’à 100 000 €, même en cas de faillite de la banque ou de la néobanque. C’est un mécanisme européen valable dans toute la zone euro.

Pas d’inquiétude non plus, vos fonds sont totalement séparés de ceux de la néo banque, elle ne pourra jamais s’en servir, même en cas de crise financière.

Ok, ça me rassure… mais concrètement, quels sont les avantages des néobanques face aux banques classiques ?

Un compte bancaire simple et facile d’accès

À l’origine, la plupart des néobanques proposent un compte bancaire qui sert à payer et recevoir de l'argent grâce à un compte courant. C’est ce que font (très bien !) les néobanques, elles se concentrent sur l’essentiel, elles sont pratiques et simples à utiliser :

  • Elles fournissent un IBAN (un compte numéroté), une carte bancaire pour faire des paiements et des retraits, une application pour les gérer… et c’est tout.

  • Elles se focalisent sur l’essentiel, sans encombrer l’utilisateur de documents ou de fonctionnalités inutiles et ennuyeuses. C’est ce qui fait le succès des néobanques et c'est comme ça qu'elles révolutionnent le secteur.

  • Elles disent au revoir à l’application de votre vieille banque avec laquelle vous n’arrivez pas à faire de virement. Avec elles, tout est pensé pour mettre l’expérience utilisateur et utilisatrice au centre de tout. En général, ces acteurs n'offrent pas de chéquier, ni la possibilité de déposer des chèques mais certaines acceptent les interdits bancaires comme le compte Nickel par exemple.

  • Elles facilitent les ouvertures de comptes, qui sont, dans la grande majorité des cas, sans condition de ressource, se font en moins de 10 minutes, depuis son téléphone, sans sortir de chez soi et sans avoir à envoyer de courrier. Une pièce d’identité, un RIB, un justificatif de domicile, un smartphone - une connexion internet - et c’est parti.

  • Elles sont efficaces. Le compte est ouvert et la carte est reçue en moins d’une semaine. Garanti sans paperasse. Simple & efficace et c’est ce qui plaît à tant de monde.

Un compte bancaire 100 % mobile

On dit des néobanques que ce sont des banques mobiles ou des banques digitales, car elles n’ont pas d’agences physiques. Elles n’en ont pas besoin puisque toutes les fonctionnalités bancaires sont directement accessibles via une application créée pour être la plus simple, intuitive et sécurisée possible pour l’utilisateur ou l'utilisatrice.

Avec son compte, l’utilisateur ou l'utilisatrice peut :

  • Payer : avec sa carte, son smartphone ou par virement (instantané si besoin) ;

  • Être payé ou payée : recevoir des virements ;

  • Retirer de l’argent : faire des retraits à tous les guichets ;

  • Suivre son budget : avec des notifications pour chaque mouvement et la catégorisation automatique des dépenses en temps réel ;

  • Se protéger : en bloquant sa carte, modifiant ses plafonds ou en changeant son code ;

  • Épargner : de plus en plus de néobanques offrent des produits d'épargne en plus d'un compte de dépôt ;

  • Avoir accès au service client directement depuis l'application.

Et tout ça depuis son smartphone. Enfin, digital ne veut, en effet, pas dire qu’il n’y a pas d’humain ou d'humaine derrière la machine. Elles restent disponibles pour tout problème ou question via une multitude de canaux : blog, centre d’aide, support client, via les réseaux sociaux, par formulaire ou encore par téléphone.

Les néobanques ne sont pas chères

Saviez-vous que le prix moyen d’un compte bancaire était de 215 € par an en France ? Ça paraît énorme, mais c’est pourtant bien le cas. Et si vous payez autant, il est probablement temps de changer !

La bonne nouvelle, c’est qu’avec les néobanques il est possible de diviser par deux voire par trois ce prix. Certains comptes sont même gratuits pendant un mois ou deux et offrent des retraits à un prix défiant toute concurrence !

Mais la question se pose, comment font les néobanques pour proposer ces tarifs attractifs ? D’une part, en se concentrant sur l’essentiel : le confort d’utilisation et la sécurité. Ces nouveaux acteurs offrent ainsi des prix et une qualité de service qui sont le secret de leur réussite fulgurante. Plus de grilles tarifaires interminables, incompréhensibles et pleines d’exceptions, les prix sont affichés et transparents. Plus besoin d’être un ou une pro pour comprendre comment fonctionne la banque, et ça change beaucoup de choses pour les utilisateurs et utilisatrices.

Faites toutefois attention aux offres complètement gratuites. En effet, comme pour toute entreprise, une néobanque a besoin de couvrir ses frais de fonctionnements. Si elle ne vous fait rien payer, il est fort probable qu’elle se rémunère en revendant vos données personnelles. Et du coup, c’est vous le produit.

Y a-t-il des néobanques françaises ?

Oui, et de plus en plus. Le secteur fintech français a pendant longtemps été en retard à côté de l’Allemagne ou du Royaume-Uni, mais les néo-banques françaises rattrapent leur retard et sont maintenant parmi les plus dynamiques de leur secteur ! Et surtout les néo-banques françaises se spécialisent de plus en plus, néo-banques éthiques, pour les ados, pour les entreprises ou les freelances. Avec tous ces concurrents, il y en a pour tous les goûts et tous les profils. Il y a donc autant de "meilleures néo-banques" que d'utilisation !

L’important est simplement de vérifier que l’IBAN (le numéro de compte) est bien français, sinon certaines opérations ne passeront pas !

Et l’écologie dans tout ça ?

Les nouvelles alternatives de services financiers, ou fintech dont font partie les néobanques, ne s’engagent pas nécessairement pour le climat. Elles se différencient des banques traditionnelles sur les points mentionnés plus haut : prix, agilité, 100% digital, mais continuent de financer des actifs carbonés. Cependant, de nouveaux acteurs émergent et mettent la lutte contre le réchauffement climatique au cœur de leur modèle, comme Green-Got. L’objectif est de mêler les valeurs écologiques et éthiques d’un acteur financier responsable à la praticité et la simplicité des néobanques.

Car trop peu de personnes le savent, mais notre argent est encore trop souvent une de nos premières sources d’émissions de CO2. Confier son argent à Green-Got, c’est s'assurer que votre argent ne financera plus les énergies fossiles : vous pourrez choisir les produits d'épargne les plus écologiques et éthiques à financer pour enfin pouvoir protéger la planète en toute simplicité ! Une offre bancaire complète, et tout ça pour seulement 6 euros par mois.

Alors ? Séduit ou séduite par ces nouvelles alternatives financières ? Pourquoi ne pas essayer Green-Got ? C’est probablement la meilleure action que vous pourrez faire aujourd’hui, en plus, c’est sans engagement et probablement moins cher que votre banque actuelle !

L’essentiel à retenir

Les néobanques sont-elles sûres ? Pour conserver vos dépôts et vos comptes courants, les exigences de sécurité des néobanques sont exactement les mêmes que pour les autres banques. Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun risque, mais celui-ci est du même ordre que lorsque vous placez votre argent dans une banque traditionnelle.

Les néobanques peuvent-elles faire faillite ? Cela peut arriver, mais les néobanques sont couvertes par le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (dites FGDR) qui protège vos dépôts jusqu’à 100 000 €, même en cas de faillite de la banque ou de la néobanque. C’est un mécanisme européen valable dans toute la zone euro.

Que proposent les néobanques ? Les néobanques proposent des offres qui permettent de payer, de recevoir de l'argent, de retirer de l’argent, de suivre son budget, de bloquer sa carte, d’épargner ou encore d’avoir accès à un service client depuis son application.