À proposNotre impactMe connecterMe pré-inscrireMe pré-inscrireMe connecter

À propos

Qui sommes nous ?

Nous faisons partie comme vous de cette génération qui a conscience que ses actes comptent et que nous sommes les derniers à pouvoir changer les choses.

Comme vous, pour limiter notre impact nous faisons attention à ce que nous achetons, à ce que nous mangeons, à la façon dont nous nous déplaçons. À tous nos gestes quotidiens.

Comme vous, sans le savoir, nous aussi nous avons pendant très (trop) longtemps laissé notre argent financer des entreprises qui ne sont pas en accord avec nos principes.

Aujourd’hui nous avons décidé de changer les choses, nous ne pouvons plus laisser nos comptes en banque détruire ce pour quoi nous nous battons chaque jour.

C’est comme ça qu’est né Green-Got dans la tête de quatre jeunes idéalistes, tous passés par la banque, et tous déterminés à la changer : Maud, Andréa, Fabien et Vincent.

Nous construisons Green-Got pour créer une alternative bancaire accessible à tout le monde, transparente, et en accord avec les valeurs de notre génération : la préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique.

Green-Got est une néobanque indépendante (et non, il n’y a pas de grosse banque derrière nous), accessible à tous, dans laquelle pas un seul euro ne financera jamais d’industries fossiles, mais au contraire, seulement des projets à impact qui préservent notre environnement.

Nos engagements

#1 Écologie

Les valeurs écologiques sont les fondements de Green-Got. Nous ne créons pas une banque parce que c’est “fun” (quelle drôle d’idée) nous en créons une parce que c’est nécessaire, parce que c’est le plus grand levier à actionner pour aujourd’hui changer les choses radicalement.

Pourquoi ? Parce que si on stoppait toutes nos émissions de CO2 en France du jour au lendemain (plus de voiture, d’agriculture, de bureaux ... etc) cela ne représenterait qu’1% des émissions de CO2 mondiales en moins. En revanche, si on stoppe les investissements des banques françaises dans le fossile, cela représentera 5% des émissions mondiales en moins. C’est le plus grand chantier, celui qui aura le plus d’impact, celui qu’on veut changer avec vous.

#2 Transparence & Honneteté

Si la problématique environnementale des banques est si peu connue, c’est en grande partie à cause de l’opacité qu’entretient l’industrie bancaire sur ces activités (ça peut être compréhensible vu leur impact).

Et ça tombe bien, c’est exactement l’opposé que nous voulons et que nous créons avec Green-Got.

Nous construisons un modèle bancaire avec lequel on pourra savoir où va son argent, comprendre comment il est employé et suivre son impact.

Nous voulons changer les choses et ça commence par dire ce qu’elles sont, les plus incroyables comme les moins sympas. On vous parle de nos ambitions et nos succès mais aussi nos limites et nos échecs. Nous n’avons rien à cacher ou enjoliver.

#3 Sécurité

Vous protéger, vous, votre argent et votre vie privée est notre priorité.

Cela transparaît dans nos choix technologiques, humains et dans la mise en place de processus (très) rigoureux de contrôle.

Avec Green-Got, vos dépôts sont protégés jusqu’à 100 000€ et vos données sont sécurisées. Même en cas de faillite, d’avalanche ou de tsunami.

En fait, nous sommes soumis exactement aux mêmes niveaux de réglementations et de sécurité que les grandes banques. Il n’y a pas d’exception, même pour nous et c’est bien normal, nous parlons de ce pourquoi nous travaillons toute une vie.

Chez Green-Got pouvoir financer la transition écologique ne se fait pas avant la sécurité.

Notre vision

Nous créons une alternative bancaire pour pouvoir aligner notre argent à nos valeurs et faire face au plus grand défi de l’histoire de l’humanité : le réchauffement climatique.

Ainsi dès le premier euro sur votre compte Green-Got, vous commencerez à agir puisque cet euro ne sera plus jamais négatif pour notre environnement, et ne financera jamais d’énergies fossiles ou de projets polluants.

Bien au contraire, avec Green-Got vous pourrez l’investir dans des projets qui préservent vraiment la planète.

Mais ce premier euro devra grandir.

Nous avons conscience que pour avoir un impact, il nous faudra progresser, il nous faudra rassembler autour de nous des centaines de milliers, voire des millions de personnes.

Green-Got se construit grâce à vous.

Nos limites

Nous vous l’avions dit : la transparence et l’honnêteté sont au cœur même du projet. C’est pourquoi nous vous partageons nos grandes avancées et nos limites.

Et sur l’écologie, il y a beaucoup à dire ! C’est une science complexe, il y a peu de domaines qui déchaînent autant les passions et dans lesquels on peut avoir autant d’avis qui s’opposent, même - et surtout - parmi les experts.

Chez Green-Got, nous en sommes conscients mais ce n’est pas pour autant que nous restons les bras croisés à attendre que les experts se mettent d’accord (on est de toute façon pas sûr qu’ils y arrivent un jour).

Nous sommes des écolos imparfaits.

Disons-nous tout de suite les choses, nous n’avons pas encore de toilettes sèches chez nous, nous ne traversons pas la France à vélo et nous ne produisons pas nous même notre huile d’olive (par contre on essaye avec les tomates).

Nous sommes donc ce qu’on appelle des “écolos imparfaits”.

Et nous ne sommes pas les seuls dans ce cas.

Pourtant si tous les “imparfaits” attendent de cocher toutes les cases avant de se lancer…. On risque d’avoir un peu chaud dans les années qui viennent.

Nous sommes conscients de nos limites, de nos paradoxes, nous y travaillons tous les jours, mais ils ne nous empêcheront pas d’avancer.

Ces limites, elles sont présentes également chez Green-Got. Même si on fait tout pour les repousser, tout n’est pas et ne sera jamais parfait.

On vous explique ici tous nos choix, et pourquoi on pense que ce sont les plus parfaits des choix imparfaits.

Une banque pour sauver le monde.

Vous avez parlé de Green-Got à un ami écolo en lui disant que c’était une bonne idée et que ça allait faire avancer la cause mais il a viré au rouge vif, tonalités magenta ? Oui, on connaît. Asseyez-vous, on vous explique.

Le réchauffement climatique lié aux activités humaines est très récent. Il date des premières révolutions industrielles (XIXᵉ siècle) donc depuis qu’on extrait, qu’on brûle et qu’on produit en masse. Deux éléments ont déclenché ces révolutions : une énergie devenue abondante et moins chère et des capitaux financiers rendus disponibles par l’essor de la finance et du capitalisme.

Et qu’est ce qui symbolise le plus aujourd’hui ce système et ses dérives ? … Bingo : Le pétrole (ou le charbon, c’est au choix) pour l’énergie et la Banque pour la Finance.

C’est pour ça que votre ami a fait des palpitations quand vous lui avez parlé d’une “banque écologique”. Ça peut sembler être un rapprochement dépaysant.

Aujourd’hui il y a 2 équipes, chacune avec leurs arguments :

Il a celle de votre ami, celles des utopistes, des décroissants (ceux qui ont vraiment des toilettes sèches. Respect éternel.) : c’est l’équipe des ceux qui veulent brûler le système (les banques avec) car c’est ce système qui nous a amené à cette situation.

Et il y a l’équipe des pragmatiques plutôt. Celles et ceux qui pensent que si on a plus que 10 ans pour agir, alors on n’a pas le temps que le système change d’ici là. Il faut donc agir avec ce que nous avons.

Après de longs débats, nous avons rejoint l’équipe 2 : celle des pragmatiques.

On veut changer le système par le système.

Mais ces deux équipes partagent un même objectif : faire face au plus grand défi de notre génération, la crise environnementale et climatique.

Nous sommes dans le même bateau, avec le même cap.

Replanter des arbres, le débat.

Les arbres sont une richesse incroyable pour notre environnement. Ils permettent d’enrichir les sols, de réguler des microclimats, de préserver les écosystèmes et la biodiversité, d’éviter l’érosion des sols... En plus de cela, ils captent et enferment du CO2 de l’atmosphère grâce à la photosynthèse. De vrais petits puits de carbone.

Mais les arbres en ce moment sont aussi très critiqués. Enfin pas eux-mêmes directement, mais la récupération marketing qui en est faite. C’est devenu le symbole ultime du Greenwashing.

Planter des arbres c’est la nouvelle parade pour pouvoir tout faire, puisque c’est « compenser ». « Prenez cet avion, nous compensons en plantant des arbres », « Mangez nos hamburgers et replanter la forêt amazonienne ». Pour faire court : continuons notre consommation, du temps qu’on plante des arbres et tout ira bien.

Vous vous en doutez sûrement (vous ne seriez pas là sinon) mais ça ne marche pas comme ça.

Les arbres ne nous sauveront pas. Si nous ne changeons pas considérablement notre façon de consommer nous allons droit dans le mur, et peu importe le nombre d’arbres que nous aurons plantés.

Sans parler du fait que dans la majorité des cas, pour réduire les coûts, on plante à la chaîne des variétés d’arbres uniques et inadaptés sans en prendre vraiment soin. Résultat : ils ne résistent pas à la première maladie venue et ne rempliront jamais ni leur rôle de réservoir de biodiversité ni de puits de carbone.

Le problème c’est le discours, pas les arbres.

Le Greenwashing ne vient pas des arbres eux-mêmes, mais de la façon dont on en parle et du sentiment de bonne conscience qu’ils peuvent procurer.

Nous le disons clairement : non, les arbres ne compenseront pas nos modes de vie qu’il faut changer.

Mais nous vous le disons aussi : oui, lorsqu’ils sont bien plantés et entretenus, les arbres sont un formidable atout pour protéger notre environnement.

Planter des arbres de dizaines essences différentes, au milieu des cultures ramène la biodiversité, protège les cultures, enrichit les sols, humidifie des zones.

Et c’est ainsi que nous plantons les arbres que nous proposons.

Grâce à notre partenaire PUR Projet et à la méthode de l’agroforesterie.

Vous pouvez suivre directement les projets sur votre espace personnel.

Nous ne faisons pas (encore) tout tout seul.

Comme vous vous en doutez, créer une banque de A à Z en quelques mois ce n’est pas vraiment possible (à moins que vous ayez 50 millions d’euros sous la main, 150 personnes de votre équipe … et 5 ans. Donc non en fait, même comme ça en quelques mois ce n’est pas possible).

Le secteur bancaire en France et en Europe est extrêmement réglementé et obtenir des licences prend du temps. Et tant mieux, on parle tout même de ce pour quoi nous travaillons toute une vie a priori.

Green-Got est une néobanque qui s’appuie donc sur un prestataire technologique qui porte une licence bancaire. C’est le nom de ce prestataire que vous verrez quelques fois sur votre application.

C’est notamment lui qui nous aide pour les parties juridiques et réglementaires : licence, contrôle des identités, de contrôle de blanchiment d’argent, lutte contre le financement terroriste …

L’ambition à terme de Green-Got est de pouvoir opérer tout cela en interne et de posséder ses propres licences, ce qui sera possible d’ici 4 à 5 ans.

Il n’y a (hélas) pas de solution miracle

Nous aimerions finir sur ce point qui nous semble très important : la solution écologique parfaite n’existe pas.

Et pour illustrer cette triste vérité, prenons l’exemple de la construction d’un barrage hydraulique, souvent cité comme solution et énergie 100% verte.

Ce barrage, une fois en fonction, permettra de fournir de l’électricité propre de manière continue, sans être sujet ni au vent ni au soleil. Mais ce barrage, une fois en fonction, sonnera aussi l’heure pour des milliers d’espèces endémiques qui disparaîtront alors (inondation de toute une vallée oblige). Même chose pour les éoliennes qui tuent chaque année des milliers d’oiseaux.

Tout ce qu’on appelle vert aujourd’hui possède aussi un revers de médaille.

Il n’y a pas de solution miracle si ce n’est de diminuer : diminuer notre consommation d’énergie, de ressources, de produits.

Il n’y a pas de solution miracle mais il y a des solutions (bien) meilleures que d’autres et c’est pour cela que nous créons avec vous Green-Got : pour financer les solutions qui sont les meilleures aujourd’hui.

Si vous partagez notre vision et nos valeurs, pré-inscrivez vous gratuitement et sans engagement pour nous soutenir.

Nous avons lancé notre programme de parrainage pour préserver les ecosystèmes et avoir un impact dès maintenant : 1 arbre planté pour vous, 1 arbre planté pour votre filleul à chaque préinscription via votre lien unique.

Me pré-inscrire