Pilier 3 : Assainissement & Gestion de l’eau

Tous les articles

L'eau est l’élément indispensable au développement et à la vie des espèces animales, végétales et humaines. C’est une ressource à la fois abondante et rare. 

Pourquoi ? Car si la Terre a pour surnom la planète bleue, la quantité d’eau potable liquide, accessible et disponible est minime en comparaison à l’immensité des mers et océans.

Le dérèglement climatique va entraîner une augmentation de la fréquence et de l’importance des sécheresses, rendant l’irrigation des cultures et la disponibilité en eau potable plus difficiles. Économiser l’eau est aujourd’hui primordial.

Voyons tout cela ensemble d’un peu plus près.

Répartition de l’eau sur Terre

Le savez-vous ?

  • L’eau occupe les 3 quarts de la surface de la planète.

  • 97% de cette eau est salée.

  • Sur les 3% d’eau douce, 70% sont piégées sous forme solide dans les glaciers et les calottes polaires.

Graphique de la répartition de l'eau dans le monde.
Graphique de la répartition de l'eau dans le monde.

Ça signifie que pour 100 L d’eau terrestre, il y en a moins d’un litre qui est potable et liquide (source ici). 

C’est tout de suite plus problématique.

De plus, cette eau est répartie de manière très inégale. 45 pays étaient déjà en situation de pénurie d’eau en 2014 d’après la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). 

Pays en situation de pénurie dans le monde
Pays en situation de pénurie dans le monde

La consommation d’eau

a) Par habitant·e

Lorsqu’on regarde la consommation d’eau par habitant·e, 2 évolutions s’opposent :

  • D’un côté, les quantités d’eau disponibles par personne dépendent de chaque région mais la tendance globale est à la baisse depuis des décennies. Eh oui c’est logique, plus y a de gens, plus on rit mais moins il y a d’eau par personne. Or l’ONU prévoit que la population mondiale atteindra les 9,7 milliards de personnes sur Terre en 2050. En conséquence, les réserves d’eau disponibles par jour et par personne sont passées de 16 000 L au début du XXème siècle à 5 900 L en 2014 et elles ne cessent de diminuer.

  • De l’autre, la consommation d’eau quotidienne dans de nombreux pays est bien au-delà du seuil de confort (100 L par jour et par personne). Elle atteint en moyenne plus de 130 L d’eau par jour et par personne en France (d’après Eurostat) et plus de 250 L en Australie, aux États-Unis ou en Suisse (sachant que l’OMS considère que le minimum vital est de 20 L par jour par personne).

La quantité d'eau nécessaire pour chaque produit
La quantité d'eau nécessaire pour chaque produit
Quantité d'eau pour d'autres produits
Quantité d'eau pour d'autres produits

À l’origine de cette consommation quotidienne excessive, on trouve la transformation de nos modes de vie. Cette transformation vers une société de consommation implique des besoins en eau énormes comme le montre l’infographie ci-dessus. 

Est-ce que tout le monde sait que la côte de bœuf mangée le dimanche midi en famille  nécessite 15 400 L d’eau et que la production d’un T-shirt nécessite 2 000 L d’eau ? Pas complètement sûr.

Manger moins de viande et produire moins de nouveaux vêtements, c’est plus d’eau disponible par personne.

b) Par secteur

Répartition de la consommation d'eau par secteur et par région du monde
Répartition de la consommation d'eau par secteur et par région du monde

En termes de secteur, même si ça dépend de la région du monde comme le montre la carte ci-dessous, c’est bien l’agriculture qui est la plus gourmande en eau. Il faut dire qu’en parallèle de l’augmentation de la population, la demande en kcal a également beaucoup augmenté. Plus de kcal implique plus de demandes de cultures de céréales, de fruits et légumes, d’élevage… Et donc d’eau pour produire et élever tout ça.

c) Qualité de l’eau

Avoir quelques chiffres en tête sur la quantité d’eau disponible et consommée par personne, c’est nécessaire… mais pas suffisant !

Car aujourd’hui encore, 3,5 milliards de personnes boivent quotidiennement une eau dangereuse pour leur santé (source ici). C’est presque la moitié de la population mondiale. Dingue.

Et 1,8 milliard de personnes s’hydratent au niveau de points d’eau contaminés par des matières fécales faute de système d’assainissement adapté. 

Résultat : les maladies liées à l’eau sont la première cause de mortalité dans le monde. Le choléra et la diarrhée sont dévastatrices.

Pour ne rien arranger, la déforestation est également un facteur aggravant la disponibilité en eau. Au cours du cycle de l’eau, les végétaux rejettent des molécules d’eau à travers l’évapotranspiration. Comme l’être humain, les végétaux transpirent et cette eau s’évapore, c’est l’évapotranspiration. En conséquence, moins d’arbres entraînent moins d’évapotranspiration et donc moins de nuages et moins d’eau qui retombe sur Terre sous forme liquide qui pourrait remplir les nappes phréatiques.

L’Amazonie est un bon exemple de déforestation massive qui nuit gravement au climat et à la gestion de l’eau. C’est pour cela que nous finançons un projet de protection de cette forêt tropicale dans le Pará (voir l’article ici).

Zones à risques et potentiels conflits liés à l’eau

On vous l’a présenté plus haut, les pays sont inégaux en matière de ressources en eau.

Étant une ressource vitale, si un État en vient à manquer d’eau, des tensions peuvent naître très rapidement à la fois à l’intérieur du pays mais également avec ses voisins si les ressources sont partagées.

En juillet 2021, ça chauffe en Afrique de l’Est au sujet du Nil. Depuis une dizaine d’années, l’Éthiopie développe un projet de barrage sur le Nil. Sauf que ses voisins, l’Égypte et le Soudan, qui ont besoin de cette eau, ne voient pas du tout d’un bon œil cette construction qui viendrait menacer leur indépendance par rapport à cette ressource.

Résultat : l’Égypte et le Soudan ont saisi le Conseil de sécurité de l’ONU pour trouver une solution et éviter que la situation ne dérape vers une guerre.

Cette potentielle guerre de l’eau n’est malheureusement pas un cas unique comme vous pouvez le lire ici.

Et les dérèglements climatiques n’arrangent pas les choses

À cause des dérèglements climatiques liés aux activités humaines, différentes conséquences peu sympathiques liées à la gestion de l’eau se présentent.

D’abord, la fréquence et l’importance des épisodes de canicule et de sécheresse augmentent. Ce qui est mortel pour l’être humain (et de nombreux êtres vivants) et néfaste pour les cultures.

Les épisodes soudains de précipitations violentes et les inondations peuvent également mettre à mal les réseaux d’assainissement de l’eau à cause du lot de maladies qu’elles apportent.

L’élévation des températures et donc de celle de l’eau contribue à la prolifération de bactéries qui peuvent rendre l’eau insalubre voire mortelle. 

Cette augmentation des températures entraîne également la fonte des glaciers. Dans le cycle normal de l’eau, ces glaciers permettent d’irriguer les fleuves chaque année mais leur fonte trouble ce cycle. Sans les glaciers, les fleuves diminuent de taille jusqu’à être asséchés et cela engendre des graves problèmes pour celles et ceux qui utilisent cette eau en particulier pour irriguer des cultures.

My gosh, I'm getting hot !
My gosh, I'm getting hot !

Comment assainir et gérer l’eau de manière durable ?

Il existe déjà des pistes de solutions pour assainir et gérer l’eau durablement. Il s’agit maintenant de les développer davantage.

Traitement des eaux usées

Les eaux usées ont longtemps été déversées dans la nature sans être traitées ou réutilisées. Dorénavant, nous sommes capables de réutiliser cette eau pour les cultures ou même pour la rendre potable. Par exemple à Singapour, le projet étatique Newater permet de couvrir 30% des besoins en eau potable de la Cité-Etat.

Désalinisation de l’eau salée

Usine de dessalement en Israël
Usine de dessalement en Israël

On compte dans le monde plus de 15 000 usines de dessalement. Si ces usines sont indispensables pour fournir de l’eau potable dans de nombreux pays aux réserves aquifères (les nappes phréatiques) insuffisantes, de nouveaux problèmes émergent liés aux rejets dans l’environnement comme l’explique bien cet article des Echos.

Gestion artificielle des nappes phréatiques

Alors que dans certains pays, dont la France, les nappes phréatiques ont du mal à se recharger, une technologie a été développée pour les remplir artificiellement en stockant l’eau présente en abondance l’hiver pour l’utiliser l’été lorsque le temps est plus sec. Pour aller plus loin, nous vous invitons à regarder cette vidéo.

Économies d’eau

Et bien sûr, il paraît indispensable d’économiser l’eau. Il faut dire que déjà 30% des pertes d’eau mondiales proviennent des fuites d’eau. C’est énorme.

Concrètement, cela signifie réaliser des écogestes au quotidien, car 1 000 personnes imparfaites valent mieux qu’une parfaite écolo : consommer et développer des produits qui nécessitent moins d’eau (moins de viande par exemple). Comme vous l'avez vu un peu plus haut, la production de vêtements nécessite énormément d’eau également. Pour éviter cette consommation, acheter des vêtements de seconde main est l’alternative la plus durable.

À présent, vous avez toutes les connaissances pour briller pendant les repas en famille et pour encourager votre entreprise à faire des économies.

Nous vous proposons cette citation pour terminer : «Nous ignorons la valeur de l’eau tant que le puits n’est pas sec.» T. Fuller, XVIIe siècle

I'm thirsty bro
I'm thirsty bro

L'essentiel

Quel est le pourcentage d'eau liquide potable sur Terre ?

Moins de 1% de l'eau présente sur Terre.

Quel est le secteur le plus gourmand en eau ?

L'agriculture est le secteur le plus gourmand en eau.

Quelle est la quantité d'eau nécessaire pour produire 1 kg de viande de boeuf ?

15 000 L d'eau.

Si vous partagez notre vision et nos valeurs, pré-inscrivez vous gratuitement et sans engagement pour nous soutenir.

Nous avons lancé notre programme de parrainage pour préserver les ecosystèmes et avoir un impact dès maintenant : 1 arbre planté pour vous, 1 arbre planté pour votre filleul à chaque préinscription via votre lien unique.

Me pré-inscrire